Cas concret média-training agro alimentaire

Cette société belge devait réagir dans l‘urgence à un amendement déposé par un député français, pendant les fêtes de Noël, amendement qui aurait taxé à 200% ses produits, la condamnant à se retirer du marché hexagonal.

La séance de médiatraining a permis de faire émerger des arguments innovants repris par les médias dans les jours qui ont suivi. L‘amendement a été retiré.

En pleine crise du lait, l‘un des principaux industriels du secteur, montré du doigt par les producteurs, devait expliquer qu‘il était lui même mis en difficulté par ses concurrents européens, capables d‘inonder le marché français avec des produits 20% moins chers que les siens. En construisant un argumentaire, la société a pu démontrer qu‘elle n‘était pas responsable de la crise mais également victime, du fait de la réforme de la PAC et de la dérégulation des prix du lait.

Au coeur de la tourmente au début des années 2000 en raison d‘une crise sanitaire majeure, ce syndicat interprofessionnel voulait reprendre la parole pour expliquer combien ses process industriels sont rigoureux, et de facto ses produits hautement fiables, tout en faisant tous les jours un peu plus d‘efforts pour s‘inscrire dans une démarche environnementale responsable. En présentant les messages différemment, la presse s‘est enfin intéressée à leurs actualités.

Ces industriels de l‘agroalimentaire ignoraient à quel point un risque qualité pouvait mettre en péril leur activité, et pensaient que faire l‘autruche était la meilleure solution. Une première séance, illustrée de témoignages d‘autres industriels qui avaient connu un incident sur un produit et n‘avaient pas su comment communiquer, leur à montré quels étaient les risques pour leur activité : la fermeture ou en tout cas une énorme perte de chiffre d‘affaires ! Une seconde séance leur a donné un plan d‘action, allant jusqu‘à la constitution d‘une cellule de crise, et d‘arguments de « première heure ».